BIOLOGIE DU PIGEON DES VILLES

La vie et le comportement d'un pigeon

Le pigeon biset, pigeon de roche à l'origine, appelé pigeons de ville est présent dans la plupart des villes dans lesquelles il s'est parfaitement adapté aux avants toits et corniches des bâtiments. Son rayon d'action est rarement supérieur à 600 mètres autour de son refuge habituel. Sa durée de vie moyenne est de 3 à 5 ans.

Un couple donne 6 à 8 couvées de 2 oeufs par an, ce qui donnerait, sur 2 années de vie, une descendance de 100 pigeons. En réalité 4 pigeonneaux sur 5 n'atteignent pas la vie adulte. Malgré cela, encouragés par l'excellent accueil qu'ils reçoivent de la part d'une partie de la population, le nombre de pigeons doublerait chaque année si aucune mesure n'était prise par les villes.  Les pigeons sont porteurs de tiques, piquant l'homme et pouvant survivre dans des greniers ou combles plusieurs années après avoir quitté le pigeon.

Origines de cette prolifération

  • La nourriture par les particuliers difficiles à raisonner
  • L'absence d'ennemis naturels en ville : les pigeons faibles ou malades peuvent survivre

  

La capture ou régulation de la population des volatiles PAR LA BIOPREDATION

 

Quels sont les inconvénients des pigeons des villes ?

 

Effets sur la santé de l'homme :

  • Transmission à l'homme de maladies infectieuses et allergiques. 70 % des pigeons sont porteurs d'une maladie appelée ORNITHOSE, qui se transmet à l'homme. Elle se manifeste par une pneumonie touchant en particulier les personnes âgées et les sujets fragiles dont la guérison peut prendre de 2 semaines à 3 mois. Elle peut être parfois mortelle
  • Transmissions d'autres maladies respiratoires : pneumonies et asthme allergiques
    - apparition de choc allergique grave après piqûre de tique de pigeon
  • Transmission possible de salmonellose, de campylobactériose et de cryptococcose

  

Effets sur le patrimoine

  • Dégradations et salissures des façades des bâtiments privés, publics et des monuments. Chaque pigeon est à l'origine de 12 kilos de fiente par an
  • Envahissement des bâtiments et locaux inoccupés

 

Que dit la réglementation

 

Le Règlement Sanitaire Départemental établi par les Préfets prévoit en son article 120 qu'il est interdit de je- ter ou déposer des graines ou nourriture en tous lieux publics pour y attirer les pigeons et sur les voies privées, cours ou autres parties d'un immeuble lorsque cette pratique risque de constituer une gêne pour le voisinage. Toutes mesures doivent être prises si la pullulation de ces animaux est susceptible de provoquer une nuisance ou un risque de contamination de l'homme.

L'infraction à cette interdiction est punie d'une amende pouvant aller jusqu'à 450 Euros.

 

Que faire pour pour limiter la prolifération des pigeons :

  • Capturer les pigeons où les réguler. C'est actuellement le procédé le plus efficace pour lutter contre les pigeons

 

Ce qu'il faut faire pour éviter les souillures :

  • Ne pas nourrir les pigeons
  • Faire réguler la population de pigeons où les colonies

 

Que faire contre la prolifération des tiques :

  • Nettoyer et désinsectiser les locaux
  • Supprimer les caches en rebouchant fentes et fissures des murs et des boiseries